archive

CLEMENTINE BOSSARD

BANYA (Out Of The Blue) Ce travail se veut d’’illustrer de manière sensible voire poétique la relation ambiguë de deux jeunes femmes prenant leur bain. En Russie, les « banya » sont souvent le lieu de détente et de partage pour la population, qui n’a pas toujours accès aux installations sanitaires dans les foyers. Il est alors pris comme tel, simplement pour se laver, pour retrouver ses sens et la chaleur de cette atmosphère envoûtante. C’est donc une tradition tout à fait appréciée par le peuple russe qui se retrouve ainsi pour partager un moment d’intimité ensemble, en privé ou en publique. Le sujet reste pourtant sensible car ces lieux abritent non seulement une tradition honorable mais aussi tous les mythes liés à la nudité dévoilée dans ces lieux (bordels, lieux de débauche). Nudité, corps fumants et d’aspect laiteux, couleurs pâles: le thème et l’esthétique des images est alors non sans rappeler l’iconographie des bains de la Grèce Antique. Mais dans ce travail proche du documentaire et loin des représentations idylliques, le corps nu rappelle à la réalité d’un pays dont le quotidien s’emprunt malgré tout d’une vie encore bien rustique. Ce travail vise en quelque sorte à renouveler l’image d’un pays dont cette tradition toute particulière des « bains » reste proche d’’un monde tout à fait décalé, aux sens libertins, aux frontières d’’un surréalisme étrangement exotique, envoûtant. © Clémentine Bossard

CLEMENTINE BOSSARD

FACEBOOK CLEMENTINE BOSSARD

Publicités

BIOGRAPHIE

Clémentine Bossard est née le 23 novembre 1986 à Lausanne, en Suisse. Elle fait connaissance avec la photographie pendant un long séjour en Australie, 2002-2003. Après sa formation de photographe au CEPV à Vevey, elle décroche son premier mandat au sein d’un théâtre à Arkhangelsk, Russie. Par la suite, tout en donnant un masterclass à Saint-Pétersbourg au Centre de Photographie Rosphoto, elle décide de développer son travail personnel. Elle reconstitue son univers intérieur dans des friches industrielles. Premiers autoportraits oniriques (série « Still Life », Baltiiskaya, Saint Pétersbourg, 2011). Fascinée par le challenge de la nudité en période glaciale, son travail prend une tournure nouvelle, dans le jeu et l’intimité. En parallèle, elle découvre la tradition des bains publiques (banya: saunas russes). Faisant osciller l’objectif tantôt dans le froid et la chaleur, Clémentine photographie la vie dans les Banya (série « Banya : Out Of The Blue » Saint Pétersbourg, 2011). De retour en Suisse, elle reprend son travail de portrait en mettant en scène des images autour du thème surmédiatisé « L’Apocalypse ». Un projet toujours inspiré de symboles, peinture, entre réalisme et ambiances éthérées.

Clementine Bossard

CLEMENTINE BOSSARD

FACEBOOK CLEMENTINE BOSSARD